Le chômage, aide à la création ?
Chomeur Entrepreneur Ma belle entreprise

Au chômage, un moment propice pour se lancer ?

Vous êtes au chômage et vous vous demandez si ce ne serait pas l’opportunité de créer votre entreprise.

Vous n’avez peut-être pas tort…

-

Des aides non négligeables 

Pôle Emploi propose 4 aides principales pour les demandeurs d’emploi qui décident de créer ou de reprendre une entreprise.

-

L’ARCE

L’Aide à la Reprise et à la Création d’Entreprise (ARCE) correspond à un versement de 45% des allocations chômage brutes qu’il vous reste au jour de la création.

Comment ça marche ?

Ce règlement s’effectue en deux versements :

  1. 50% de la moitié de vos indemnités restantes à la date de création de votre entreprise (date de début d’activité déclarée lors de l’enregistrement de votre entreprise)
  2. 50% de la moitié de vos indemnités restantes, 6 mois après l’immatriculation

-

Exemple

  • Vous êtes au chômage et à partir du 1er juin, vous serez indemnisé à hauteur de 40€ par jour pour 2 ans (730 jours).
  • Le 1er août, vous créez votre entreprise.
  • A cette date, il vous reste un solde d’indemnités chômage de 670 jours (365 jours x 2 – 60 jours = 670 jours), soit 26 800€ (670 jours x 40€ = 26 800€).
  • Si vous demandez l’ARCE, vous pourrez donc disposer de 45% de cette somme en capital de départ, soit 12 060€ (45% x 26 800€ = 12 060€).
  • La moitié de cette somme (6 030€) vous sera versée à la création de votre activité et l’autre moitié (6 030€) vous sera versée 6 mois après.

-

Condition

Pour bénéficier de cette aide, il faut obtenir l’ACCRE (Aide au Chômeur Créateur Repreneur d’Entreprise).

Avantages

Vous obtenez un capital de départ pour vous aider à démarrer.

Vous pouvez vous verser des revenus sans limitation dès la création sans que le montant de l’ARCE en soit impacté.

Limite

En choisissant cette option, vous n’aurez plus d’indemnités mensuelles. Il faut donc avoir prévu les ressources financières nécessaires si vous ne pouvez pas vous rémunérer dès la création de votre entreprise.

En revanche, si vous cessez votre activité dans les 3 premières années de la création, vous pourrez récupérer les indemnités non versées lors de la création, c’est-à-dire la moitié des allocations restantes, soit 14 740€ dans notre exemple.

En savoir plus sur l’ARCE

-

LE MAINTIEN DE VOS ALLOCATIONS

Il s’agit de l’allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE).

Condition

Pour bénéficier de l’ARE, les revenus tirés de votre nouvelle activité ne doivent pas dépasser 70% du salaire sur lequel ont été calculées vos allocations.

Avantage

Vous avez la sécurité d’avoir des revenus chaque mois pour vous consacrer en toute tranquillité à votre projet de création.

Limites

Vous ne serez plus indemnisé après 15 mois d’allocations (même s’il vous reste des droits).

Vos allocations chômage diminueront en fonction de votre rémunération.

Attention, le choix de votre futur statut social peut avoir des conséquences non négligeables si vous optez pour l’ARE. Si vous êtes par exemple assimilé TNS et ne disposez pas de fiche de paie, l’appréciation de votre rémunération est donc annuelle. Lorsque votre indemnisation ARE se termine en cours d’année (juin par exemple) et que vous vous versez un salaire, vous pouvez vous voir demander par Pôle Emploi le remboursement des indemnités perçues pendant la dernière année civile d’indemnisation (indemnités ARE perçues entre janvier et juin dans notre exemple). Pour une société à l’IS, ce problème n’existe pas.

En savoir plus sur l’ARE

-

L’ACCRE

L’Aide au Chômeur Créant ou Reprenant une Entreprise (ACCRE) consiste en une exonération partielle de charges sociales (dans la limite de 120% du Smic) pendant un ou trois ans selon les cas.

En savoir plus sur l’ACCRE

-

LE NACRE

Le Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise (NACRE) est un dispositif d’aide aux entrepreneurs intégrant :

  • Une aide au montage du projet
  • Un appui à la structuration financière via notamment un prêt à taux zéro de 1 000 € à 8 000 € sur 5 ans maximum (prêt qui doit être couplé à un prêt complémentaire, dont le montant et la durée doivent être supérieurs ou égaux à ceux du prêt à taux zéro)
  • Un accompagnement du démarrage et du développement de l’entreprise

-

En savoir plus sur le NACRE

-

Il ne vous reste plus qu’à prendre rendez-vous auprès de votre Pôle Emploi pour calculer le montant des aides auxquelles vous avez droit.

En savoir plus sur les Aides délivrées par Pôle Emploi

-

Rejoindre notre communauté